Livre d'Or

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire

lhuissier christophe a écrit, le 19/06/2009 à 15H17 :
merci pour ce site ! mon grd pere a combattu av le 130ri a l epine de vedegrange en 1915 !il a fait les combats des aout 14 notament vrton et mangienne ! merci ! maintenant je comprends ses silences et sa souffrance !

Thomas Fife a écrit, le 18/05/2009 à 14H35 :
Un site Web merveilleux ! Dans la mémoire des conducteurs volontaires américains d'ambulance qui ont servi la France dans le service de champ américain 1914 -1917. Richard Hall qui est mort pour la France près de Hartsmannsweilerkopf le 25 décembre 1915 et d'Edouard J. Kelly, tué chez Marre le 23 septembre 1916. La France de Vive ! La Amérique de Vive !

BALDI a écrit, le 10/05/2009 à 13H20 :
Je viens de trouver votre site qui m'a apporté de nombreux renseignements sur l'uniforme de "poilu". Je vous félicite pour ce travail de recherches. A titre indicatif, je viens de terminer mon mannequin de 14 qui m'a demandé plus de 20 ans de chine pour rassembler tous les élémemts.

philippe cavaliere a écrit, le 24/04/2009 à 20H26 :
LA MEMOIRE ET EN L' HONNEUR DE NOTRE ARRIERE GRAND PERE PIERRE CASIMIR ESTEVENET SOLDAT AU 289 ème RI CITE DANS LE LIVRE D' OR DES SOLDATS DE VERDUN;SON ARRIERE PETIT FILS PHILIPPE.A LA MEMOIRE ET EN L' HONNEUR DE MON ARRIERE GRAND ONCLE HENRI VERDIER.MERCI A TOUS LES DEUX.LE SOUVENIR RESTE.RESPECTUEUSEMENT.

Mathieu Rivet a écrit, le 28/02/2009 à 15H46 :
Bravo pour votre site dédié à Verdun, école de l'héroïsme.
Espèrons qu'un jour l'exilé de l'Ile d'Yeu viendra reposer au milieu de ses soldats...

Alexandre HUGON 12 ans a écrit, le 29/01/2009 à 19H33 :
Le site est superbe, moi je suis passionné de la guerre 14 18

piou-patrick a écrit, le 21/01/2009 à 18H18 :
Bonne Année 2009 Chris.
A bientôt...peut ètre.
"piou" des "poilus de la Marne"

guy a écrit, le 06/01/2009 à 14H39 :
Superbe site très documenté et captivant, curieux depuis peu de cette période et de cette bataille, j'ai énormement appris en vous lisant, juste un reproche, mais qui en aucun cas ne peut remettre en cause votre travail, les quelques fautes d'orthographe qui subsistent et qui nuisent a la grande valeur de vos récits et votre documentation.
Continuez de rendre hommage à tous ces malheureux soldats par la qualité de ce site. Puisse t'il les faire revivre un instant à nos yeux et les ressortir de cet effroyable carnage qui les a broyé.

HLL a écrit, le 01/01/2009 à 01H08 :
Bonne année 2009 au passionné et à sa famille !!!
Très amicalement
H

serge noel a écrit, le 21/12/2008 à 17H49 :
je suis belge et passionné de la premiére guerre mondial,
je me rend réguliérement sur les cites de batailles français(depuis 1968)toujours avec la même émotion de parcourir ce que fut l'enfer sur terre.
trés bon site,pour les néophites qui découvrent ce que nos ainés ont vécus,et pour les amateurs une foulles de renseignements. bonne continuation

RENE 42 a écrit, le 15/12/2008 à 14H55 :
à la mémoire de l'aspirant LEON BUFFET héros du FORT de VAUX qui, pendant le siège du fort réussit à sortir avec quelques hommes dont le sergent FRETTE afin de se rendre au tunnel de Tavanne pour aviser de la situation catastrophique de la garnison;après quoi, il revint au fort toujours accompagné de Frette (sans que l'ordre ne lui en fut donné) afin de rendre compte au commandant RAYNAL.
Leon BUFFET (1996-1966) est inhumé au cimetière st-Martin à PERPIGNAN.

gérard a écrit, le 11/12/2008 à 14H21 :
Histoire d’un poilu tué aux champs d’honneur
Pendant la grande guerre de 1914-1918
( Cyprien Léon LOUVEL mon grand oncle

Louvel Cyprien Léon était l’ainé de la famille louvel , né le 16 juin 1894 a Tourville sur arques (76 seine maritime )un petit village a coté de dieppe

Il fut mobilisé le 7 septembre 1914 au 132 e régiment d’infanterie à Reims.

La guerre était déclarée depuis un mois (aout 1914), quand Cyprien Louvel est parti au front le 25 octobre 1914, il arriva aux Éparges (20 km de Verdun Meuse ) avec le 132e régiment d’infanterie 2 e bataillon ou il combattu jusqu’au 19 janvier 1915 date à laquelle il décéda à l’âge de 20 ans Suite a des blessures .

Les Éparges sont le théâtre d’une lutte les plus meurtrières et les plus pénibles de toute la guerre, l’hiver venu a changé tous les hauts de la Meuse en une mer de boue profonde et collante.
L’ennemi s’acharne pour la possession de la crête des Éparges, les attaques et les contre attaques les combats corps a corps à la ballonnet et à la grenade sous un bombardement d’obus de tous calibres.
Louvel Cyprien Léon combattu sur la crête à la même période aux Éparges
(l’hiver 1914-1915 ) que l’écrivain Maurice Genevoix ( décédé en 1980 ) qui était au 106 RI les 2 régiments on combattus ensembles sur la crête, blessée aux Éparges a décrit de manière saisissantes dans l’ouvrage (ceux de 14 ) ses combats terriblement meurtriers, Citation de l’écrivain : « ce que nous avons fait ,c’est plus qu’on ne pourrait demander a des hommes et nous l’avons fait, en replaçant les hommes au cœur de l’événement il nous permet de bien comprendre la grande guerre ».
Maurice Genevoix est l’inspirateur du comité national du souvenir de Verdun et du mémorial.
Les Éparges font partis de la bataille de Verdun, pour l’état major français la possession de la Crète était un objectif majeur car elle dominait toute la plaine de la Woëvre.
A l’époque l’alsace et la lorraine étaient occupées par les allemand...depuis 1870.
Le nom de LOUVEL Cyprien est gravé à l’ossuaire de Douaumont qui se trouve au dessus de Verdun.
L’ossuaire de Douaumont est le temple des « héros » de 1914-1918.


Ils ont connu l ‘enfer de la guerre !
Merci a eux qui ont sacrifié leur vie sur les champs de bataille
Leur jeunesse, leur âme, leur chaire, leur vie ……..


LOUVEL cyprien léon a la médaille de verdun


michel grimbert a écrit, le 10/12/2008 à 14H09 :
très beau site
respect pour nos anciens
la partie cartographique est superbe!
bravo

Delous Christiane a écrit, le 08/12/2008 à 00H00 :
Bonjour,
En faisant de la généalogie, j'avais retrouvé quelques éléments sur la mort tragique de mon grand-oncle, porté disparu en 1916 à Verdun. Grâce à une lettre de ma grand-mère du 6/07/1916, où elle demandait aux services des armées, des nouvelles de son frère qui ne donnait plus signe de vie, j'ai pu reconstituer l'évènement dramatique, par les dates, lieux et régiment qu'elle précisait dans sa lettre. Et maintenant grace à vous, je viens de découvrir votre site et c'est avec une grande émotion que j'ai imaginé dans quel atroce combat est mort et a été porté disparu mon grand Oncle. Au nom de ma grand-mère et ma mère qui ont été marquées toute leur vie par la disparition d'un être cher, je vous en remercie.
J'ai fait, il y a quelques années un voyage à Verdun, et déjà là l'émotion était très forte ...
Merci pour cet énorme travail.

CHETOT MICHEL a écrit, le 06/12/2008 à 19H26 :
L'article de Gérard est poignant.....j'ai eu le frisson à le lire.Moi-meme j'ai eu mon père qui a fait la guerre de 1916 à 1918 au 10 RI croix de guerre 2 citations à l'ordre du régiment. Maintenant c'est avec beaucoup de passion que je revis son existence dans cette période au travers des JMO;;;;;; BOULEVERSANT pour des jeunes de 20 ans

nicolas a écrit, le 04/12/2008 à 17H27 :
salut christophe , je fais partie des poilus de la marne, on s'était rencontré au 100 ans du Valdahon (on était perdu tous les deux )
je viens de découvrir ton site, il est fantastique.
on a du mal à décrocher tellement il y a d'infos passionnantes
félicitations
a+

David Penlaé a écrit, le 30/11/2008 à 15H40 :
Merci pour ce site formidable, il m’a donné un aperçu de ce que mon arrière-grand-père Hervé Garrec à vécu, il était soldat au 248ème R.I, 4ème bataillon, 14ème compagnie. Il a combattu face à l’ouvrage de Thiaumont en juin 1916 et est décédé le 2 août 1916 du côté de Tahure en champagne, il avait 30 ans.

FOUREST Jean-Luc a écrit, le 27/11/2008 à 16H56 :
Mon grand père, Jean FOUREST du 356è RI 73è DI, 33 ans en 1914 a combattu à Verdun en juillet août 1916 dans le secteur du bois de la Lauffée. Il est revenu au Mort Homme et à la côte 304 en 1917 pour y souffrir encore. Il combattit également et entre autres au Bois le Prêtre près de Pont à Mousson où il fut blessé deux fois. D'après ses proches il n'en parlait presque jamais. Croix de guerre avec palme, plusieurs citations, au front pendant quatre ans... Il est mort en 1956 dans le Tarn et Garonne où il était né, je ne l'ai jamais connu. Mais j'y pense quelquefois ...

Jean-Paul a écrit, le 10/11/2008 à 08H39 :
Bonjour, bravo pour ton exposition de La Peyrouse Mornay et les conférences. Sur quel mail je peux te passer les photos.
Cordialement

Christiane a écrit, le 07/11/2008 à 01H06 :
J'ai l'intention d'emmener mes petits enfants (8 et 11 ans),le 11 novembre à Verdun et je ne suis absolument pas déçue de découvrir votre site.
Félicitations et un grand bravo pour votre beau et énorme travail.MERCI

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire :

Votre nom :

Votre commentaire :