Livre d'Or

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire

Laurent F. a écrit, le 31/05/2011 à 17H54 :
Bravo et un grand merci pour votre site.
Sachez toutefois qu'il mérite un bien meilleur référencement !!!

charles a écrit, le 26/05/2011 à 18H56 :
La bataille de Verdun est la victoire de Petain en 1916

ahvae a écrit, le 18/05/2011 à 12H10 :
Un formidable site. Vos recherches et la rigueur avec laquelle vous avez présenté la premiere guerre ne peut qu'être a votre honneur. FELICITATION !
Précis, simple et très technique, BRAVO !

Association d'Histoire Vivante et d'Archéologie expérimentale
(AHVAE), christophe Fine
ahvae.free.fr

Nicolas ROSE a écrit, le 29/04/2011 à 12H42 :
Bravo pour ce remarquable site que je visite très régulièrement. Précis, documenté, passionnant et souvent émouvant, c'est un superbe hommage aux poilus de Verdun qui ont tant souffert pour la France, et dont on parle si peu aujourd'hui. Grâce à vous, leur mémoire se perpétue...

PS : je signale que le ministère de la défense a mis en ligne il y a quelques années toutes les fiches des soldats morts pour la France en 14-18 : allez-y, vous y retrouverez peut être un ancêtre ; pour ma part, j'ai lu avec émotion la fiche de mon arrière-grand-père, Auguste REBICHON, soldat au 256e RI, mort des suites de ses blessures à l'hôpital de Grenoble le 18 septembre 1914.

maillefert francois a écrit, le 25/04/2011 à 21H53 :
mon grand pere du 61ème chasseur a pied fut blesser le 19 octobre 1916 a biaches dit .la maisonette a cote de peronne. fanfandu52@live.fr

Joséphine a écrit, le 15/04/2011 à 18H44 :
Super bien réalisé ce site !! Clair, bien agencé, bien documenté, j'ai enfin pu y trouver des éléments que je recherchais en vain sur d'autres ! Félicitations et bonne continuation.
Merci.

Dupuy Jean Louis a écrit, le 19/01/2011 à 17H55 :
Les décorations de Kléber DUPUY défenseur du Fort de Souville les 11 et 12 juillet 1916 (action particulièrement bien décrite ) ont été remises officiellement à la ville de naissance de K.DUPUY , LA TESTE DE BUCH , le 11 Novembre 1992 .
OR ELLES ONT DISPARUES....LES RECHERCHES EFFECTUEES À CE JOUR N'ONT PAS ENCORE ABOUTI. SI UN LECTEUR DE CET EXCELLENT SITE À UNE IDEE DE LEUR SORT : Jeanlouis.dupuy0710@orange .fr MERCI


Christiane a écrit, le 18/12/2010 à 20H52 :
Je n'ai pas trouvé de site faisant référence à l'évacuation des civils le 20 février 1916, la veille de la grande offensive Allemande. Tous n'étaient pas partis en 1915. Des gendarmes parcouraient les rues, entraient dans les maisons en ordonnant de partir immédiatement. Les Allemands arrivaient. Des troupes de soldats français remontaient sur Verdun. Des trains attendaient en gare ; les gens s'entassaient dans les wagons (plate-formes à ciel ouvert pour la plupart). Le temps était épouvantable (neige et gel). Une petite fille de 8 ans grelottant sous une maigre couverture s'abritait à côté de sa grand-mère aveugle sous un parapluis gelé. Tout près d'elles, une femme est morte de froid. Pas de lumière pour ne pas attirer l'attention des avions allemands. Voyage au bout de la nuit sans connaître la destination.
(résumé succinct du vécu de cette petite fille qui a connu le départ de son père à la guerre, les bombardements, la course aux abris, la peur, les privations, puis l'exil dans un lieu inconnu où l'on arrive démuni de tout, sans même un bagage, avec l'angoisse du lendemain).

sudix34 a écrit, le 04/12/2010 à 17H11 :
SUPER MERCI !!!!!!!!!!!!

bertrand a écrit, le 03/12/2010 à 19H59 :
bonsoir

J ai mon grand oncle qui est mort et enterré au cimetière de Dugny / Meuse.
Je pense qu'il habitait la Seine et Marne
Comment puis je retrouver son nom sur les monuments aux morts de ce département?
Je vous remercie

Felce Pierre a écrit, le 17/11/2010 à 19H19 :
Je vous remercie en mémoire de mon pére,Felce Vincent .nè au hameau de Favalello ( Corse ) soldat au 163 eme ri.
Bravo !
Votre site perpetue la mémoire des poilus .
A Marseille tout le monde s'en fout !
Jamais un exposition .C'est trite .
Merci à vous .
Cordialement .

albert a écrit, le 26/10/2010 à 17H22 :
hommage à tous les poilus de la REUNION qui sont partis pour défendre la mère patrie hommage à mon père
GRONDIN amand maximilien qui a quitté femme et enfant le 3 juillet 1915 pour aller se battre dans le 2eme groupe d'artillerie de campagne d'afrique pour bouter l'ennemi hors de nos frontières dans le froid ,la boue la souffrance et au péril de sa vie a combattu pour défendre VERDUN

sudix34 a écrit, le 08/10/2010 à 18H35 :
un seul mot géant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Victor a écrit, le 06/09/2010 à 00H13 :
BRAVO pour ce site qui fait office de référence sur le net (en tout cas pour ma part)
Cela fait du bien de voir que d'autres partagent la même passion et entretiennent le souvenir !

GICQUIAUD, Michel a écrit, le 24/08/2010 à 19H05 :
Voici bien pas mal de temps que je connais ce site. Et de temps en temps je reviens voir. C'est vraiment le plus perfectionné de tous les sites connus. C'est toujours avec le même plaisir que regarde les nouvelles....Mon grand père GICQUIAUD, Louis est mort le 1er novembre 1914 au " Bois le Prêtre" des suites de ses blessures. Ma grand mère en parlait souvent. Merci encore pour ce site super.

ALLART Jean-Marc a écrit, le 31/07/2010 à 16H18 :
quelle émotion en pensant a tous ces hommes qui sont montés en première ligne sous le feu de l'énemi,j'en ai des frissons quel courage il leur a fallu pour accepter autant de souffrance et je pense a mon arrière grand pere qui a passé 10 mois la-bas avant de mourir quelque par dans le nord de la france,je reste admiratif et ému

Jean-Claude a écrit, le 18/07/2010 à 13H41 :
Je suis chauffeur routier, je passe depuis de nombreuses années dans tous les secteurs de champs de batailles, souvent sur Verdun et chaque fois j'ai le cœur serré en y circulant. Souvent je m'arrête visiter un cimetière militaire de toutes nationalités ou pénètre dans les bois voisins afin de trouver des traces.Et pourtant je n'ai pas eu de parents décédés la-bas.
Merci pour ce site, merci pour tous ceux qui y sont tombés.

yohan a écrit, le 11/07/2010 à 17H03 :
bonjour , je trouve votre site trés interessant a lire , cela fait pas mal de temps que je collectionne le militaria mais j'ai une préfèrence pour le poilu de 14 , je viens de découvrir votre site ce jour et en suis trés heureux car vous expliquez beaucoup , idéale pour un débutant
merci a vous et au groupe de reconstitution"s" de nous permettre de découvrir des choses inconnue pour certains
merci

maillfert francois a écrit, le 10/07/2010 à 08H09 :
ce site et tre bien fait et dans le resper .j ai mon grand pere etait 61 chasseur a pied .bravo et merci

gérard a écrit, le 01/07/2010 à 15H43 :
Histoire d’un poilu tué aux champs d’honneur
Pendant la grande guerre de 1914-1918
( Cyprien Léon LOUVEL mon grand oncle

Louvel Cyprien Léon était l’ainé de la famille louvel , né le 16 juin 1894 a Tourville sur arques (76 seine maritime )un petit village a coté de dieppe

Il fut mobilisé le 7 septembre 1914 au 132 e régiment d’infanterie à Reims.

La guerre était déclarée depuis un mois (aout 1914), quand Cyprien Louvel est parti au front le 25 octobre 1914, il arriva aux Éparges (20 km de Verdun Meuse ) avec le 132e régiment d’infanterie 2 e bataillon ou il combattu jusqu’au 19 janvier 1915 date à laquelle il décéda à l’âge de 20 ans Suite a des blessures .

Les Éparges sont le théâtre d’une lutte les plus meurtrières et les plus pénibles de toute la guerre, l’hiver venu a changé tous les hauts de la Meuse en une mer de boue profonde et collante.
L’ennemi s’acharne pour la possession de la crête des Éparges, les attaques et les contre attaques les combats corps a corps à la ballonnet et à la grenade sous un bombardement d’obus de tous calibres.
Louvel Cyprien Léon combattu sur la crête à la même période aux Éparges
(l’hiver 1914-1915 ) que l’écrivain Maurice Genevoix ( décédé en 1980 ) qui était au 106 RI les 2 régiments on combattus ensembles sur la crête, blessée aux Éparges a décrit de manière saisissantes dans l’ouvrage (ceux de 14 ) ses combats terriblement meurtriers, Citation de l’écrivain : « ce que nous avons fait ,c’est plus qu’on ne pourrait demander a des hommes et nous l’avons fait, en replaçant les hommes au cœur de l’événement il nous permet de bien comprendre la grande guerre ».
Maurice Genevoix est l’inspirateur du comité national du souvenir de Verdun et du mémorial.
Les Éparges font partis de la bataille de Verdun, pour l’état major français la possession de la Crète était un objectif majeur car elle dominait toute la plaine de la Woëvre.
A l’époque l’alsace et la lorraine étaient occupées par les allemand...depuis 1870.
Le nom de LOUVEL Cyprien est gravé à l’ossuaire de Douaumont qui se trouve au dessus de Verdun.
L’ossuaire de Douaumont est le temple des « héros » de 1914-1918.


Ils ont connu l ‘enfer de la guerre !
Merci a eux qui ont sacrifié leur vie sur les champs de bataille
Leur jeunesse, leur âme, leur chaire, leur vie ……..


LOUVEL cyprien léon a la médaille de verdun

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire :

Votre nom :

Votre commentaire :