Livre d'Or

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire

Frédéric a écrit, le 19/01/2012 à 17H30 :
Tous ces témoignages sont réellement poignant.
Merci de rendre hommage à nos glorieux ancêtre qui ont tant donnés.Mes aïeux y étaient, du côté Allemand comme du côté Français; ça aurait dut être le Der des Ders.Ne pas oublier et transmettre à nos enfants,voilà le plus important

Lequeux jean paul a écrit, le 25/11/2011 à 21H51 :
Bravo très beau site faire le meme coté allemand

Cécile M a écrit, le 24/11/2011 à 15H38 :
Professeur de français en collège, je travaille souvent sur: écrire pour témoigner: la première guerre mondiale dans la littérature. Travaillant sur 'les Thibault' de roger martin du gard, 'thomas l'imposteur' de jean cocteau, 'les croix de bois ' de dorgelès, j'ai été particulièrement touchée par la qualité remarquable de votre documentation . C'est un travail précis, riche, extrêment pointillé. Quel vibrant hommage à tous ces morts! cela me touche d'autant plus que 2 frères de mon arrière grand père y ont laissé leur vie. j'ai été élevée dans leur mémoire. merci à vous pour tout!

jostalbert858@gmail.com a écrit, le 10/11/2011 à 21H19 :
Bravo merci

Bruno H a écrit, le 19/09/2011 à 02H09 :
Site mangifique, incroyablement bien documente. Vous avez fait un travail formidable. Grace a vous leur sacrifice n'est point oublie.

N. Savy a écrit, le 05/09/2011 à 10H02 :
Bravo pour ce site clair, bien conçu et réalisé avec l'esprit "qui va bien", comme on dit dans l'armée. J'ai passé plusieurs années à Verdun et j'aurai aimé avoir un tel site pour me guider plus précisément lors de mes promenades sur le champ de bataille.

Christophe FOMBARON (le concepteur de ce site) a écrit, le 31/08/2011 à 12H32 :
Bonjour
Merci pour ces précisions concernant le 11 juillet 1916, je vais modifier mes lignes dès que possible.
Cordialement

Patrick Fournié a écrit, le 25/08/2011 à 19H52 :
Voilà LE site que je souhaitais trouver depuis longtemps. Tout est clair. Est-il permis de solliciter une petite correction? Vous écrivez, à la date du 11 juillet 16, que l'état-major de la 255ème brigade (située à la poudrière de Fleury, entre le village et le fort de Souville) a été "surpris" par l'attaque allemande du 11 au matin. C'est une erreur qui provient probablement du livre de MM. Durassié et Lefebvre. En tant que petit-fils du colonel Coquelin de Lisle commandant cette brigade, je vous signale que, la veille, le lieutenant Hannemann, du 140ème régiment de Prusse Occidentale, avait été fait prisonnier alors qu'il était porteur de documents concernant cette attaque. Il fut interrogé pendant la nuit par mon grand-père. Le Haut Commandement français en fut aussitôt avisé. Le colonel fut tué quelques heures plus tard alors qu'il épaulait un fusil en tentant de se dégager.

Ridja a écrit, le 22/08/2011 à 03H47 :
Merci pour ce site, mais pourrais-tu m'aider a trouver une trace de mon grand père Ridja Abdesslam algérien qui a servi pour la France. Merci

BALDI a écrit, le 05/08/2011 à 13H28 :
Je viens de trouver quelques précisions qui me manquaient sur l'uniforme. Bravo et continuez à l'alimenter votre site.

Laurent F. a écrit, le 31/05/2011 à 17H54 :
Bravo et un grand merci pour votre site.
Sachez toutefois qu'il mérite un bien meilleur référencement !!!

charles a écrit, le 26/05/2011 à 18H56 :
La bataille de Verdun est la victoire de Petain en 1916

ahvae a écrit, le 18/05/2011 à 12H10 :
Un formidable site. Vos recherches et la rigueur avec laquelle vous avez présenté la premiere guerre ne peut qu'être a votre honneur. FELICITATION !
Précis, simple et très technique, BRAVO !

Association d'Histoire Vivante et d'Archéologie expérimentale
(AHVAE), christophe Fine
ahvae.free.fr

Nicolas ROSE a écrit, le 29/04/2011 à 12H42 :
Bravo pour ce remarquable site que je visite très régulièrement. Précis, documenté, passionnant et souvent émouvant, c'est un superbe hommage aux poilus de Verdun qui ont tant souffert pour la France, et dont on parle si peu aujourd'hui. Grâce à vous, leur mémoire se perpétue...

PS : je signale que le ministère de la défense a mis en ligne il y a quelques années toutes les fiches des soldats morts pour la France en 14-18 : allez-y, vous y retrouverez peut être un ancêtre ; pour ma part, j'ai lu avec émotion la fiche de mon arrière-grand-père, Auguste REBICHON, soldat au 256e RI, mort des suites de ses blessures à l'hôpital de Grenoble le 18 septembre 1914.

maillefert francois a écrit, le 25/04/2011 à 21H53 :
mon grand pere du 61ème chasseur a pied fut blesser le 19 octobre 1916 a biaches dit .la maisonette a cote de peronne. fanfandu52@live.fr

Joséphine a écrit, le 15/04/2011 à 18H44 :
Super bien réalisé ce site !! Clair, bien agencé, bien documenté, j'ai enfin pu y trouver des éléments que je recherchais en vain sur d'autres ! Félicitations et bonne continuation.
Merci.

Dupuy Jean Louis a écrit, le 19/01/2011 à 17H55 :
Les décorations de Kléber DUPUY défenseur du Fort de Souville les 11 et 12 juillet 1916 (action particulièrement bien décrite ) ont été remises officiellement à la ville de naissance de K.DUPUY , LA TESTE DE BUCH , le 11 Novembre 1992 .
OR ELLES ONT DISPARUES....LES RECHERCHES EFFECTUEES À CE JOUR N'ONT PAS ENCORE ABOUTI. SI UN LECTEUR DE CET EXCELLENT SITE À UNE IDEE DE LEUR SORT : Jeanlouis.dupuy0710@orange .fr MERCI


Christiane a écrit, le 18/12/2010 à 20H52 :
Je n'ai pas trouvé de site faisant référence à l'évacuation des civils le 20 février 1916, la veille de la grande offensive Allemande. Tous n'étaient pas partis en 1915. Des gendarmes parcouraient les rues, entraient dans les maisons en ordonnant de partir immédiatement. Les Allemands arrivaient. Des troupes de soldats français remontaient sur Verdun. Des trains attendaient en gare ; les gens s'entassaient dans les wagons (plate-formes à ciel ouvert pour la plupart). Le temps était épouvantable (neige et gel). Une petite fille de 8 ans grelottant sous une maigre couverture s'abritait à côté de sa grand-mère aveugle sous un parapluis gelé. Tout près d'elles, une femme est morte de froid. Pas de lumière pour ne pas attirer l'attention des avions allemands. Voyage au bout de la nuit sans connaître la destination.
(résumé succinct du vécu de cette petite fille qui a connu le départ de son père à la guerre, les bombardements, la course aux abris, la peur, les privations, puis l'exil dans un lieu inconnu où l'on arrive démuni de tout, sans même un bagage, avec l'angoisse du lendemain).

sudix34 a écrit, le 04/12/2010 à 17H11 :
SUPER MERCI !!!!!!!!!!!!

bertrand a écrit, le 03/12/2010 à 19H59 :
bonsoir

J ai mon grand oncle qui est mort et enterré au cimetière de Dugny / Meuse.
Je pense qu'il habitait la Seine et Marne
Comment puis je retrouver son nom sur les monuments aux morts de ce département?
Je vous remercie

pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Ajouter un nouveau commentaire :

Votre nom :

Votre commentaire :