Les lance-flammes

 

Le lance-flamme est inventé par l'Allemand Richard Fiedler en 1901 Le premier modèle peut projeter un jet de liquide enflammé à 18 m durant 2 minutes. Le liquide employé est un dérivé du pétrole. Le lance-flamme est à tir unique et dégage un important nuage de fumé.
En 1911, l'armée allemande adopte officiellement le dispositif et crée un régiment spécial de 12 compagnies formées à son utilisation. Il est employé dans de rares occasions durant l'année 1915, mais ce n'est qu'au début de la bataille de Verdun, en février et en mars, qu'il est réellement utilisé comme soutient à l'infanterie.

Cette nouvelle arme ne fait pas l'unanimité car elle possède autant d'avantages que d'inconvénients.
Elle jouit d'un énorme pouvoir dissuasif sur ses adversaires qui ont peur de mourir brulés vifs. Cette pensé agit très négativement sur le moral des combattants ; Cette frayeur est accentuée par l'arme elle-même qui est très impressionnante avec son bruit fracassant, son jet puissant et implacable, l'odeur toxique qu'elle propage et le rideau de fumé épaisse qu'elle génère et qui la dissimule. Pour ces raisons, certains combattants préfèrent se rendre à l'approche du lance-flammes plutôt que de risquer un affrontement.

En revanche, l'arme est très encombrante et fastidieuse à utiliser ; son porteur est très vulnérable, il est non seulement une cible prioritaire pour ceux d'en face, et une simple balle dans le réservoir le fait exploser. Il est rarement fait prisonnier et il faut un courage infini pour s'élancer face aux tranchées ennemies avec un lance-flamme à la main.

Dés le début de la guerre, les Français et les Anglais réfléchissent à l'utilisation du lance-flammes. En 1915, un modèle français voit le jour, il est confié aux sapeurs pompiers de Paris qui intègrent le 1er régiment du génie pour les premiers essais. Il est notamment testé à la butte de Vauquois mais ce test n'est pas du tout concluant.

Finalement, l'utilisation du lance-flamme ne sera jamais significative durant la première guerre mondiale, ce n'est qu'à partir de la seconde guerre qu'il sera employé massivement.